blabla

Vivre sans chiffres

« Un mois sans tabac »

24273213_10214851818948245_234924504_n

Photo cocooning, pour un état d’esprit positif et réconfortant 

Lorsque j’ai créé ce blog, j’avais dans l’idée de partager mes bons plans, bonnes adresses et astuces car je fais moi-même beaucoup de recherches sur des blogs, et je trouve ça bien pratique. Cependant, depuis quelques temps j’ai envie d’une section différente où je laisserai aller mon clavier et partagerai quelqu’uns de mes points de vue. cette section n’est pas en inadéquation avec les autres car l’idée reste l’échange et le partage.

Je commence donc cette section par un article sur le thème du chiffre, et plus particulièrement les chiffres ou nombres qui régulent notre vie. L’arrêt du tabac a été l’élément déclencheur de cet article. J’ai arrêté de fumer, et hier j’ai réalisé que ça faisait un mois. Je n’ai jamais été une très grande fumeuse mais tout de même c’est un cap lorsqu’on a eu l’habitude pendant des années du fumer une cigarette en allant et revenant du métro, une autre à la pause de 10h ou une après le déjeuner. Je n’avais plus l’envie de fumer, je me suis donc naturellement arrêtée de fumer des cigarettes imposées par l’habitude. Lorsque j’ai annoncé autour de moi mon mois d’arrêt, on m’a parlé d’une application (dont j’ai oublié le nom…) qui répertorie le nombre de cigarettes non fumées, économies réalisées, le type de condition physique améliorée etc…en fonction des données intégrées sur vos propre consommation. Et je me suis rendue compte que je n’avais pas du tout envie de matérialiser l’arrêt du tabac. Je me suis dit, pourquoi symboliser le nombre de cigarettes « non fumées » ou le montant de mes « économies » ? Je n’ai pas envie de me focaliser sur les « non fumées » mais plutôt sur le fait que je ne ressente pas le manque, tout comme le montant que j’aurai « économisé » alors que ce montant n’est pas « dépensé » à l’origine.

cet état d’esprit est aussi valable pour le poids et la balance. Je n’ai jamais eu de gros soucis de poids mais comme beaucoup de monde, j’essaie de ne pas faire trop d’excès, de manger équilibré, d’éliminer. Trop longtemps je me suis considérée physiquement par rapport au chiffre qu’annonçait ma balance. Déterminer un point idéal, ne pas le dépasser, se peser tous les jours. C’est un engrenage dans lequel on se sent piégés et qui ne reflète pas la réalité. Puis j’ai déménagé, et je n’ai jamais voulu investir dans une balance. Je ne veux pas qu’un chiffre vienne réguler ce que je mange. Après tout, qui de mieux placé que votre jean pour vous dire que vous avez un peu abusé sur le chocolat ?

Bien entendu, ce sont deux exemples qui me sont totalement personnels. Parfois les chiffres servent de repères et les repères sont rassurants. J’ai juste décidé de laisser ces deux chiffres de côté pour me concentrer sur le côté positif : pour la cigarette, je ne ressens pas le manque et c’est ça qui compte. Pour la balance, je mange ce qui me fait envie, mais raisonnablement. Chacun ses petits trucs pour vivre mieux !

Bisous, Happypelette. 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s