Escapade à Copenhague

Velkommen til Kobenhavn !

img_6891

Que peut-on bien faire lorsqu’on a trois semaines de vacances en août ? La question ne s’est pas posée bien longtemps. Durant les deux dernières années, j’ai pris un nouveau tournant professionnel, en souhaitant reprendre une formation en alternance ce qui ne m’a pas vraiment laissé le temps de respirer. Alors quand l’occasion se présente, je reviens à ma première passion : voyager. Et c’est à Copenhague que j’ai posé mes valises (ou plutôt mon sac à dos) du 1 au 4 août dernier en compagnie d’une amie.

Pour bénéficier d’un tarif plus avantageux, nous sommes parties de l’aéroport de Charleroi-Bruxelles-Sud en direction de Copenhague. A cette période, le billet nous est revenu à 70€ l’aller-retour, autant dire une affaire pour moins de 2h de vol. Arrivées à l’aéroport, nous avions prévu 200€ chacune pour nos quatre jours soit 1372 couronnes ( 1dkk = 0,134409434€ )  la monnaie locale, ce qui était largement suffisant. Pour rejoindre le centre ville, le métro 2 est directement accessible de l’aéroport à 36 dkk le ticket. Nous sommes descendues à la station Christianshavn où nous avons pris le petit-déjeuner avant de visiter le quartier et rejoindre notre airbnb dans l’après-midi que nous avions réservé au préalable.

-> Baresso, formule petit déjeuner boisson chaud, jus d’orange, viennoiserie : 69 dkk

img_6893

Nous sommes donc passées par l’Eglise de notre-Sauveur (Vor Freslers Kirke) pour remonter à pied vers le quartier Slotsholmen, centre ville historique et admirer l’architecture atypique notamment celle du bâtiment Borson, l’ancienne bourse devenue la Chambre de Commerce.

img_6875

img_6879

Durant tout notre séjour nous sommes régulièrement passées par Strotget, la principale rue commerçante de la ville. Pour déjeuner, nous nous sommes arrêtées au Kent Kaffe Laboratorium, un café déroutant avec sa décoration type laboratoire/librairie cosy.

img_6889img_6886

La visite du jardin botanique est totalement gratuite. Vous pouvez profiter du paysage naturel et vous promener dans les jardins, cependant, il est impossible d’entrer dans les plus petits serres. La seule serre accessible est celle des palmiers ou vous sentirez la chaleur tropicale, surtout si vous utilisez les escaliers pour profiter (ou non, tellement la chaleur grimpe en même temps que vous), d’une vue imprenable sur les jardins.

img_6895

img_6904

Nous ne pouvions voyager à Copenhague sans nous rendre à Tivoli, le parc d’attraction de la ville ! Il faut l’avouer, c’est quand même super mignon. On a vraiment l’impression d’être plongé dans un univers totalement parallèle, enfantin et intriguant à la fois. Sachez que l’entrée est payante, et que chaque manège est également payant en fonction du degré d’intensité.

fini

img_6937

img_6950

Vous pouvez parcourir le centre ville à pied, mais vous pouvez également vous éloigner et louer des vélos très facilement au bout de chaque rue. Pour une idée en termes de prix, nous avons payé 75dkk pour une journée entière de location, vous en trouverez des plus ou moins chers en fonction du lieu ou vous vous trouvez.

img_6874

Direction Copenhague Street Food en vélo, en passant d’abord par les maisons colorées sur le port. Concrètement, ça ressemble à un ancien hangar totalement rénové pour accueillir des stands qui proposent chacun une spécialité. Nous avons bien entendu opté pour les fameux Smorrebrod ces petites tartines améliorées typiques du pays la première fois, des plats protéinés et orientaux la seconde fois. Parce que non, nous n’avons pas pu résister d’y retourner.

img_7043

img_7009

img_7029

img_7088

L’après-midi, nous sommes allées voir un symbole emblématique du port de la ville, den lille havfrue plus connue sous le nom de La Petite Sirène, la fameuse statue en bronze tirée du compte du même nom, dont l’auteur est danois. 

img_7057

Pour revenir en centre ville nous sommes passées par Kastellet, la citadelle de défense de Copenhague en forme d’étoile. Il existe aussi un bus touristique qui fait la navette entre le centre et le port. Dans Kastellet, vous pourrez vous promener dans les jardins, chance que nous n’avons pas eu puisque nous avons bénéficié d’une belle averse !

Après cette balade, nous avons pris le goûter à The Union Kitchen. Pas donné, mais une tuerie gustative..  Pour info, la gaufre ci-dessous a couté 94DKK (OUI presque 13€ la gaufre,) et le chocolat viennois 45DKK.

img_7078

Pour le dîner, direction Norbro pour un Burger au Grillen BurgerBar. Un burger qui fait la différence, et un choix de frites qui vous feront voyager jusqu’au USA.
-> Menu Burger/frites/boisson : 48 DKK

Le dernier jour ne fut pas le moindre, puisque nous avons visité « Christiania« . Ce quartier indépendant marque une réelle opposition avec le reste de la ville. Chrisitania est considérée comme un ville libre, je dirais même que c’est un pays dans une ville. Impossible de prendre des photos, vous vous ferez d’ailleurs rappeler à l’ordre.

Copenhague, une destination riche en souvenirs.

Bisous, Happypelette

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s